+
Blog

? #12 Sarah Santacroce : Être, pour un marketing sans anxiété

marketing sans anxiete sarah santacroce valerie demont podcast

Dans cet épisode de podcast From Roots to Heaven, je reçois quelqu’un qui m’est très cher; Sarah Santacroce.

Sarah est une amie, une collègue, parfois une concurrente. Sarah est quelqu’un avec qui je partage et j’échange beaucoup et avec qui nous parlons avant tout d’Être.

Sarah est une experte dans le réseau social professionnel Linkedin et du social serving (vs social selling). Elle anime un podcast en anglais « Where introverts grow their business ».

Elle a trouvé son Why il n’y a pas très longtemps et donc on discute de son Why, de son business, de l’entrepreunariat et des introvertis.

Pour écouter l’épisode :

Disponible aussi sur 

Dans cet épisode de From Roots to Heaven, avec Sarah Santacroce, nous abordons :

  • Son choix du business orienté sur LinkedIn et son utilisation
  • La quête du Why, de son importance, et du travail que Sarah a fait pour le laisser émerger
  • Le Social Serving : dérivé du Social Selling, car sur les réseaux on fait tout sauf vendre; créer des relations et servir son audience avec de la valeur ajoutée.
  • La place de l’empathie, de la vulnérabilité, l’authenticité sur les réseaux sociaux et dans son marketing

Aller au-delà des besoins au niveau du business. Comprendre les besoins du client aussi au niveau de ses émotions, de sa personne.

  • Pourquoi un podcast pour les introvertis? Ses 40 ans ont été l’occasion de faire le point sur sa vie professionnelle, et de constater qu’elle ne va pas faire du LinkedIn toute sa vie. Les introvertis apportent plus d’empathie dans le business.
  • Une personne introvertie décrit quelqu’un qui se ressource en terme d’énergie en étant seul, en prenant du recul. A contrario, un extraverti pompe son énergie dans l’entourage, les fêtes, etc.
  • Son programme marketing sans anxiété : dans ce monde du marketing, il y a quelque chose qui ne va plus sur le quoi et le comment. Et donc on revient à nous, à ce qu’on veut. Un marketing qui est juste pour soi-même vient naturellement sans anxiété puisqu’on est nous-mêmes.

Marketing sans anxiété : d’abord se connaître soi-même pour pouvoir communiquer authentiquement auprès d’une audience.

  • Être authentique, qu’est-ce que cela signifie ? Elle aime les histoires, des choses vécues, pas nécessairement dans la vulnérabilité. Des vraies histoires vécues, vraies.

On essaie d’être authentique. Alors qu’il faut simplement être.

  • Un conseil à ses débuts : Sarah se donnerait beaucoup d’amour : « sois toi-même, tu n’as rien à prouver à personne ».
  • Une chose pour améliorer son quotidien, celui de ses enfants :

C’est le moment de revenir à des relations intimes. Prenez le temps d’aller boire un café, pas seulement avec les clients, avec les amis aussi.

Un immense merci à Sarah d’avoir pris le temps de discuter dans cet épisode.

Pour suivre Sarah et son podcast sur les introvertis :

Soutenez le podcast From Roots to Heaven

  • Partagez-le à vos connaissances et via les réseaux.
  • Notez-le sur Apple Podcast avec 5 étoiles ?
  • Remontez-moi vos améliorations, vos questions et les personnes que vous aimeriez entendre.

Commentaires

  1. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site et votre podcast, et j’en suis ravie. Les ressources tournées autour de la communication éthique sont bien rares, alors c’est une belle valeur ajoutée à mon sens. Merci ! 🙂

    L’idée de passer du « social selling » au « social serving » est en effet très intéressante, car cela transforme le paradigme de base, et on comprend immédiatement l’idée. On n’est pas là pour manipuler une audience, mais avant tout pour lui faire partager des infos, des compétences, des services… A partir de ce paradigme là, on peut imaginer des modèles économiques basés sur des interactions « win-win », véritablement.

    1. Valérie Demont dit :

      Bonjour Elodie!
      mais oui absolumennt. quel plaisir de lire que vous êtes aussi dans cette orientation!
      Energétiquement, en plus, le social serving sublime le partie invisible de la communication permettant d’intégrer le subtil dans nos messages. Sachant que dans tous les cas, l’invisible est là. Autant qu’il bosse dans notre sens et nous avec lui.
      Plein succès à vous dans vos démarches!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.