+
Blog

#10 Michel Grimm – L’importance du body language dans les relations clients

podcast michel grimm pour valerie demont from roots to heaven

J’ai rencontré Michel Grimm chez Romandie Formation durant un cours que j’animais. Michel Grimm est responsable du business développement et co-propriétaire de Emile Egger à Cressier. Mon intérêt pour l’avoir en tant qu’invité était principalement autour de l’équilibre de vie, quand on a de telles responsabilités et qu’on voyage.

Puis, après avoir repoussé 3 fois, je crois, notre rendez-vous, le moment s’est présenté et c’était le bon. On s’est reconnus sur plusieurs ressentis sur nos vécus respectifs et ça donne un épisode qui parle de :

  • l’ingénierie suisse
  • le business des pompes
  • la garantie de la qualité
  • les crises financières mondiales (2008) et l’euro (2015)
  • travailler avec des cultures différentes
  • son parcours professionnel
  • burn-out
  • passion
  • reprise et transmission d’entreprise

Ecoutez l’épisode du podcast From Roots to Heaven avec Michel Grimm.


Disponible aussi sur :

Disponible aussi sur 

Comment être sûr de maintenir/garantir la qualité?

C’est important de tout mettre sur la table. D’être transparent. Ils travaillent avec un prototype en général. Il faut savoir poser les bonnes questions aux clients. L’amener à faire confiance pour tout raconter.

Aujourd’hui on ne peut pas développer quelque chose sans une part de risque

La gestion des voyages et déplacements

2004 à 2008 la vie était facile.

2008 Lehmann Brothers la crise, manque de chiffre d’affaire, chômage partiel, mes premiers licenciements.

Il voyage environ une fois par mois. Il ne fait plus tout seul. Sur place une équipe est là. Il va chez les gros clients.

L’avantage d’avoir le sommeil facile. Tout de suite se mettre à l’heure locale, dormir un peu dans l’avion.

Le relationnel avec les clients de cultures différentes

Il aime s’asseoir à table avec des gens. Il est chez eux. Il faut être curieux, écouter. On peut aussi discuter et apprendre et leur apprendre. Il nous raconte son vécu avec les familles en Inde qui servent pendant qu’il mange.

Mon éducation est de finir mon assiette. Alors qu’en Chine, il ne faut surtout pas finir.

« C’est pas seulement du business. Ca devient une amitié. » Il nous raconte avec tellement d’enthousiasme sa relation avec ses clients chinois et la manière dont l’affaire s’est conclue au restaurant en passant la soirée sans parler business.

On est pas chez nous. On est chez eux. On doit accepter les différences. Rester humble.

Le clash

2011 le burn-out… Michel s’en est rendu compte durant ses performances physiques (il est adepte de trails). Plusieurs personnes lui disaient d’aller chez le médecin. Il n’avait pas du tout le caractère à se rendre chez un psychiatre.

Le psychiatre m’a écouté 30 minutes, j’ai chialé comme un gamin et je me suis rendu compte que ça n’allait pas.

Quand on gère 400 personnes, on ne peut pas s’arrêter. L’équipe autour de lui étaient composée d’ exécutants, mais personne de moteur. La prise de médicament lui a permise de continuer à travailler pour reconstruire une équipe. En 2015, il arrive enfin à engager un CEO de manière à revenir à ce qu’il aimait faire : le Business Dev.

Le burn-out a été très dur, mais c’est clairement un plus pour moi. J’ai dû apprendre énormément sur des choses où je ne serai jamais allé.

Comment on vit de laisser sa place de CEO à quelqu’un qui n’est pas de la famille?

Quand tu tapes dans tes limites, tu les réalises. Tu n’es pas no limits. Ça freine. Apprendre à les reconnaître et les gérer. Puis le raisonnement, ce que je fais vraiment bien? Où j’ai du plaisir? Qui pourrait faire ce que je fais le moins bien?

Ramener un très gros bagage dans une entreprise familiale (en engageant un CEO pour le remplace) c’est une chance selon Michel; pour lui et pour toute l’équipe.

Après avoir eu une faiblesse, on reconnaît qu’on pourra devenir plus fort.

400 personnes, 400 familles. Il ne pouvait tout simplement pas laisser tomber ça. Il faut ramener les bonnes personnes.

J’ai dû apprendre à ce qu’on me dise non et à être challengé

Ce qu’on exige d’une PME familiale aujourd’hui est tellement différent d’avant. Les cycles sont plus courts. Le patriarcat ne fonctionne plus.

Le contact avec les clients

Je ne vois pas mes clients souvent. Quand on se voit, on se voit vraiment.

  • Sur place lors des déplacements chez le client, dans son usine ou lors de repas.
  • Via visioconférence. Le langage corporel est hyper important. La bouche est très importante pour nous. Les yeux pour les chinois.
  • Les réseaux sociaux, notamment LinkedIn, pour la prospection.

La première affaire est la plus facile à avoir. La deuxième c’est celle où on sait la réalité.

On a tous la tête dans le guidon, c’est important de savoir prendre le temps des relations humaines. Au moins, quand il voit son client, il sait à quoi s’en tenir. Par exemple, un smiley avec la bouche à destination de la Chine n’a pas d’impact, puisqu’ils fonctionnent avec les yeux.

La gestion de son équipe et des collaborateurs

La jeune génération a plus de facilité avec les mails. Egger est une entreprise à dimension humaine. Ils ne connaissent pas uniquement dans le cadre du travail, mais aussi la situation familiale. Ce qui n’est pas du tout évident à gérer, quand on voyage, au retour des choses se sont passées. Raison aussi pour laquelle il y a un CEO maintenant.

Comment on se prépare à des menaces du marché?

Une décision comme celle de 2015 on ne s’y prépare pas. On avait déjà serré les boulons en 2009, l’euro était passé de 1.6 à la parité. Grâce à l’Inde on peut rester compétitif.

Sa gestion des tracas du quotidien

Depuis le burn-out, il a du apprendre à prendre de la distance. Et maintenant, il a la chance d’avoir une équipe qui gère bien. Son background étant technique, il comprend tout de suite.

La famille et le sport l’aident beaucoup. Courir dans la forêt, même au milieu de la journée. Son but est de ramener à la maison des solutions pas des problèmes.

Quand tu voyages beaucoup, t’es pas encore prêt à être dispo pour la famille au moment où tu passes la porte. Alors je pars courir.

 

Pour suivre Michel Grimm et Emile Egger

Soutenez From Roots to Heaven

  • Partagez-le à vos connaissances et via les réseaux.
  • Notez-le sur Apple Podcast avec 5 étoiles ?
  • Remontez-moi vos améliorations, vos questions et les personnes que vous aimeriez entendre.
Les leaders inspirés osent s’offrir des temps de recul. Ils sont conscients de la nécessité du vide pour se régénérer et durer. Ils apprécient le vide sous toutes ces coutures. Ce podcast illustre 2...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.