+
Blog

#3 : Dan Noël : être moi-même a été libérateur

Dan Noel interview From Roots to Heaven podcast Valérie Demont

Alors voilà pour ce 3e épisode de From Roots to Heaven, je rencontre Dan Noël, tête et muscles de Starterland. L’interview se déroule dans ses bureaux de Neuchâtel cet été.

Dan a été un des premiers participants de cours, à mes débuts en 2011. J’ai souhaité l’avoir dans From Roots to Heaven parce que :

  • Dan est un hyperactif de l’entrepreneuriat.
  • Ses réseaux sociaux sont très inspirants et soutenants pour les starters qui le suivent.
  • Je sais qu’il partagera à cœur ouvert les difficultés auxquelles il y a été confronté durant l’ensemble de son parcours et dernièrement au travers de son burnout d’entrepreneur.
  • Nous avons plusieurs points communs comme le fait de grandir au sein d’une famille d’entrepreneurs, notre passage en grandes entreprises avant de nous lancer dans l’entrepreneuriat.

Pour écouter le podcast avec Dan Noël

Disponible aussi sur 

Avec Dan Noël, nous abordons dans cet épisode de podcast

  • Son parcours pro en direction l’entrepreneuriat et les 7 entreprises/projets qu’il gère.
  • Sa passion : donner du sens pour ne plus avoir l’impression de travailler, et surtout d’apprendre tous les jours, même si parfois on prend des claques.
  • Le soutien et l’accompagnement de créateurs d’entreprise : voir la réalisation de projets de ces créateurs d’entreprise qui passent au concret et se réalisent.
  • Son why et son concept de Whyology pour discuter de ce qui fait un bon entrepreneur
  • Les déclics qui lui font choisir d’accompagner un entrepreneur en devenir.

Pour moi un bon entrepreneur a la volonté viscérale de délivrer de la valeur à quelqu’un.

  • Ses prises de conscience :
    • Il n’avait pas conscience des difficultés ; les embuches sont des moyens de s’élever.
    • Le mythe du revenu passif.
    • La résilience de l’entrepreneur.

La majorité des moments de la vie d’un entrepreneur c’est de régler des emmerdes !

  • Son vécu par rapport à son burnout d’entrepreneur et ce qu’il en a appris :
    • Un entrepreneur n’est pas un superman.
    • Prendre une décision sur le fait de déléguer – enfin !
  • Sa communication basée sur le relationnel en ligne et hors ligne

Je m’autorise à essayer d’être moi-même, ça plait ou ça ne plait pas. Ça a été extrêmement libérateur pour moi.

  • Son organisation personnelle pour abattre un immense travail, notamment, dans sa communication digitale :
    • 4h par jour dédiées à ses réseaux.
    • Une communication incarnée en lui.
    • La génération d’idées.

Ma communication est un gros investissement personnel qui m’anime : c’est un loisir et un job en même temps.

Sa plus belle précise de conscience

Il se sentait : inemployable. Le seul moyen d’exprimer toutes ses idées c’était d’être à son compte : entrepreneur.

Et puis, plus récemment: quand on est moins bon et qu’on n’aime pas/moins faire, il faut déléguer.

Son vœux, son souhait pour changer le futur

Continuer à inspirer les gens pour qu’ils créent leur futur en tant qu’entrepreneurs ou en entreprise.

Pour suivre Dan Noël de Starterland

Les leaders inspirés osent s’offrir des temps de recul. Ils sont conscients de la nécessité du vide pour se régénérer et durer. Ils apprécient le vide sous toutes ces coutures. Ce podcast illustre 2...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.